Liberté autorité un couple toujours en crise ou somme nous de mauvais citoyens

Si pour nombres de personnes le refus de porter le masque en tout lieu et toute circonstance est un acte irresponsable pouvant conduire au décès d’être fragile. Pour d’autres personnes ce refus de porter le masque est mue par une certaine idée de la liberté. De l’affirmation de soi, de son attachement à son libre arbitre, sa liberté de faire des choix éclairés. Basé sur une analyse de la situation et des solutions pouvant être mise en place.

Dans la confusion, le désordre et la méfiance. Faut-il accepter l’arbitraire et l’injustice ?

Face à des gouvernants pratiquant le mensonge en langue principale, face a la cacophonie orchestrer par les professionnels de désinformation, face à tant et tant de contradictions scientifiques distiller du matin au matin sans relâche.

Faut-il encore blâmer l’homme libre de penser par lui-même ?

Non, et même c’est un devoir de le faire ou sinon à bon vouloir vivre libre si tu attends que l’on te dise quoi faire comment le faire quand le faire.

Alors oui dans ce contexte, imaginer d’autres solutions pour soi, son commerce et son entourage est une nécessite. Je préfère la cohérence d’une intelligence collective accepter par tous et on la vit dès le début de la pandémie avec la faillite du gouvernement d’Édouard PHILIPPE à l’incohérence et l’injustice imposé à tous.

«La soumission aux lois iniques peut constituer un crime; la désobéissance devient alors un devoir envers soi-même, en même temps qu’un devoir civique […]
Henry David Thoreau».

L’hypocrisie un vice à la mode.

N’accordant aucune confiance au sens des responsabilités des citoyens. Le gouvernement impose les décisions d’un conseil scientifique. Sa caution. Avec un tel paternalisme autoritaire que ça en devient insupportable.

Ces mesures, on le sait, elles ne sont pas acceptées par les citoyens même si les sondages disent le contraire. Il suffit d’écouter les commentaires à son sujet que ce soit au lycée, au collège, en entreprise rare sont les commentaires positifs à son sujet. Beaucoup le porte mais critique le bien fondé de la mesure.

Pour être efficace les masques, non seulement ils doivent être bien portés mais et aussi doit être d’une qualité relative. Il existe des normes qui garantissent l’efficacité des dits masques.

Et pourtant.

Il n’est pas rare de voir des masques maison parfaitement inefficace, jolie mais inefficace .
D’autre encore acheté sur des sites bien connu et don l’a encore on peut s’autoriser a douté de leur efficacité. Puis tous ces masques mal utilisés volontairement ou pas, tous ces arrangements qui brise la chaîne d’efficacité du masque et pourtant parfaitement tolérer. N’est-ce pas là des situations parfaitement hypocrites et qui là pour le coup mette la vie des citoyens fragile en danger.

Au Danemark malgré une explosion des cas positif au Covid19. Hé bien le Danemark abandonne le port du masque, après avoir expérimenté l’obligation. Les raisons sont les mêmes que cité plus haut.

"Avant que l'expérience démarre, seulement 5% des personnes portaient le masque. Quand on a démarré, on est passé à 55%. Et à la fin on était à 75%. Eh bien 30% des personnes ne portaient pas bien le masque. Ils ne couvraient pas le nez ou la bouche."

source : https://www.lci.fr/international/video-covid-19-les-pays-bas-ont-abandonne-le-port-du-masque-2164770.html

Une autre situation parfaitement hypocrite. On sait que le virus est transmis par manu-portage plus que par expectation de gouttelettes. C’est-à-dire que nous transportons et déposons le virus, nous sommes son moyen de transport.

Par conséquent il est plus important de faire respecter les mesures barrières et d’inciter à porter le masque ou la visière en complément de ces gestes. Pour autant c’est le masque qui devient l’alpha et l’oméga de la lutte contre le virus.

Et c’est parce que je refuse l’hypocrisie, l’injustice de mesures incohérentes que je revendique mon droit au libre arbitre et par conséquent de choisir ce qui est le mieux pour moi, en respectant le choix qui est le vôtre. Et je terminerais avec cette citation de Joseph Proudhon.

« La République est une anarchie positive. Ce n'est ni la liberté soumise à l'ordre comme dans la monarchie constitutionnelle, ni la liberté emprisonnée DANS l'ordre, comme l'entend le Gouvernement provisoire. C'est la liberté délivrée de toutes ses entraves, la superstition, le préjugé, le sophisme, l'agiotage, l'autorité; c'est la liberté réciproque, et non pas la liberté qui se limite; la liberté non pas fille de l'ordre, mais MÈRE de l'ordre ».

 

Le masque, pour la liberté de tous du 9 août 2020
Pourquoi faut-il se soucier d’autrui ? du 24 septembre 2020


Imprimer